Noël 2016

« Jésus-Christ s’est fait pauvre, Lui qui était riche pour qu’en sa pauvreté, vous trouviez la richesse. »
(2 Corinthiens 8,9)

En ce temps de l’Avent, temps privilégié d’attente et de préparation à la venue de

l’Enfant-Jésus, notre Sauveur, préparons nos cœurs à cette venue d’amour!

Comme Jésus s’est fait pauvre, nous sommes invités à faire de même pour trouver la vraie richesse. Cette pauvreté dont il est question n’est pas seulement au niveau monétaire, au niveau de la possession des biens matériels, cela va plus loin que ça! Bien sûr, le Seigneur nous interpelle en saint Matthieu en disant : «Pourquoi surchargez vos greniers? Cherchez d’abord le Royaume et le reste vous sera donné par surcroît!» Mais, pour vivre ce détachement des biens de ce monde, nous sommes invités d’abord à dépouiller notre cœur de tout ce qui peut l’encombrer : notre moi, notre volonté, nos connaissances, nos désirs, nos opinions, nos besoins et à se tourner vers l’autre. Car, c’est lorsque j’arriverai à me détacher de moi-même et à laisser la place pour l’autre, à aller vers l’autre que je découvrirai ce qui m’habite vraiment : Jésus. En venant naître parmi nous, Il est venu nous libérer de tout esclavage, de toute entrave dont nous étions tenus prisonniers pour nous ouvrir à nos frères et sœurs. Et ainsi, nous ouvrir à l’Amour!

Nous avons tant de difficultés à accueillir nos pauvretés, nos faiblesses, alors que c’est elles qui nous font découvrir notre force. Jésus est venu naître dans une étable, une mangeoire, dépouillé de tout confort matériel. Il naît dans la nuit de ce monde, dans le froid et l’oubli.

N’est-ce pas dans cet état que nos cœurs sont souvent pour accueillir Jésus, accueillir l’Amour?
Il est vrai que c’est lorsque nous n’avons plus rien, que nous ne trouvons plus d’issue que nous nous tournons alors vers le Seigneur pour implorer son aide, son secours. Pourtant, dans la solitude de nos cœurs, Jésus se tient à la porte et Il attend que nous l’invitions à entrer pour accueillir son Amour. Même en nos cœurs indifférents, Jésus vient! En ce monde, Il est venu pour réchauffer les cœurs de son Amour, redonner l’espérance, rendre vive la joie, assurer un bonheur éternel. Jésus nous aime tel que nous sommes et c’est à travers nos pauvretés, nos difficultés, nos dépouillements qu’Il veut venir naître en nous. Ainsi, Il pourra habiller notre cœur de sa présence qui comble tout!

Seigneur, voici mon humble prière :

Seigneur, je n’ai ni or ni argent, mais ce que j’ai, je Te le donne. Que mon cœur soit pour aimer, mes mains pour servir, mes oreilles pour écouter, mes pieds pour aller vers mes frères et sœurs! Ainsi, tout mon être pourra rendre gloire à ton Saint Nom! Seigneur, au milieu de mes pauvretés et de mes faiblesses, viens naître en moi! Amen.

Marie-Ève Duval