Les sanctuaires: lieux propices à la piété populaire

Les sanctuaires : lieux propices à la piété populaire

« La Liturgie et la piété populaire sont deux expressions culturelles qui doivent se situer dans une relation mutuelle et féconde. La Liturgie est toujours un point de référence permettant de « canaliser avec lucidité et prudence les désirs ardents de prière » qui se manifestent dans la piété populaire. 

La piété populaire, avec ses valeurs symboliques et expressives, est en mesure d’aider la liturgie à réussir son travail d’inculturation, et elle peut aussi lui procurer des éléments stimulants en vue d’accroître d’une manière efficace son dynamisme et sa créativité. »

Directoire sur la piété populaire et la liturgie, #58

Avec ses animations variées de prière (pèlerinages, soirées mariales, soirées Taizé, chemins de croix, neuvaines, chapelet, processions, crèche de Noël, lampions, objets de piété, etc.), le Sanctuaire Marie-Reine-des-Cœurs favorise de façon heureuse la piété populaire.

L’environnement de la nature (montagne, lac et forêt) apporte un bien-être qui réconforte le vécu des pèlerins, parfois porteurs de grandes épreuves.

La participation aux diverses activités de prière intensifie ce réconfort dans la foi. La liturgie demeure prioritaire avec la célébration des sacrements, surtout l’Eucharistie et la Réconciliation, mais la piété populaire enracine la foi dans le quotidien.

Puisque la Parole de Dieu nourrit la foi des fidèles, les divers enseignements aident à sa compréhension et son intégration dans la vie quotidienne. L’accompagnement des personnes et l’animation des groupes favorisent l’éducation des pratiques de la piété populaire.

Des comportements apparentés à la magie requièrent un éclairage évangélique. L’impact actuel des révélations privées demande aussi une attention pour les rectifier au besoin et aider à ce qu’elles soient conformes aux enseignements de l’Église.

L’Eucharistie faisant mémoire du la Passion du Christ, les méditations du Chemin de Croix aident à identifier le sens de la vie en méditant sur le don de la vie du Sauveur.

La méditation du chapelet pour sa part, favorise l’accueil de l’Incarnation du Fils de Dieu par les mystères joyeux, sa vie publique par les mystères lumineux, sa passion par les mystères douloureux et sa glorieuse résurrection par les mystères glorieux.

Selon que les pèlerins soient de la population locale ou qu’ils viennent de l’extérieur, les modes d’expression de la piété populaire peuvent varier. Dans ce sens, nous sommes très attentifs à l’accueil de pèlerins de culture autre que la nôtre (italiens, haïtiens, vietnamiens, latinos, etc.). Cet accueil de groupes de diversités culturelles permet de conserver les traditions propres à chaque communauté.

Dans le contexte du Synode pour les jeunes, notre thème pastoral veut porter une attention aux jeunes : Comme Jean, accueillons Marie. L’environnement de la Nature, la promotion de modes artistiques variés, musique, théâtre, etc., peut sans doute les rejoindre dans leur sensibilité propre.

Comme le disait le Pape François lors d’un grand rassemblement des membres de diverses confréries venues du monde entier, « la piété populaire est un trésor pour l’Église qui favorise la sainteté, la diversité dans l’unité avec un rayonnement évangélisateur ! »

Recteur P. Henri Paradis, m.s.a.